Le yoga c'est quoi?


le yoga c'est quoi?
Hatha yogis en position


Il n’existe pas une seule définition du yoga mais plusieurs. Le yoga se définit par rapport à son contexte et s’adapte aux idéologies de la société dans laquelle il vit.

Si vous êtes un européens du XXI siècle alors le yoga sera certainement synonyme de postures et pour les plus machos d’entre vous, ce sera un sport réservé aux femmes. A l’inverse il est peut être teinté de spiritualité New âge, Lunette rose et cheveux long, chantant sous la lune des mantras dans une langue étrange mais peu importe, ça ouvre nos chakras. N’oublions pas les mudras, ces petits gestes des doigts qui nous relient au cosmos en un claquement de doigt (sans vouloir faire un mauvais jeu de mots.)

En revanche si vous vivez en Inde au moyen âge, le yoga est avant tout une chemin spirituel : une voie de libération et d’union avec le divin.

Enfin, de manière très terre à terre, le terme yoga de l’ère védique n’est rien de plus qu’un chariot atteler par des chevaux. Sérieux ! C’est quoi le lien entre un chariot, une promesse de libération et l’exercice physique qu’on nous inflige aujourd’hui ?


Le Yoga Aujourd’hui : un mashup de plusieurs disciplines


Le yoga est pratiqué partout dans le monde. Des ascètes de l’Inde aux stars d’Hollywood, le yoga s’est drôlement démocratisé depuis ses débuts, il y a 2500 ans. Dans les foyers, au travail, dans les medias, qui n’a jamais entendu parler de yoga. Souvent considéré comme une pratique physique et sportive, parfois comme une quête spirituelle, c’est aussi un bon terme marketing. La marque d’ordinateurs Lenovo sort une gamme ‘yoga’. Et bien sûr il y a tous les dérivés comme le ‘beer yoga. Entre 2 postures on prend une gorgée de bière,le surf yoga, ou l’art de faire des postures de yoga en équilibre sur une planche de surf, le goat yoga (faire du yoga avec une chèvre). Et pourquoi ne pas s’abandonner dans des salutations au soleil au rythme endiablé de musique électro lors d’une rave yoga ? Heureusement, il reste les yogas plus ‘traditionnels’ comme le hatha yoga ou le kundalini.

Le yoga aujourd’hui c’est surtout un mash up de plusieurs disciplines. On regarde le yoga sous de nouveaux angles. Cette discipline est à la fois une religion new âge, un sport, une méthode de bien-être. Dans certain cas, la pratique devient un remède miracle pour rester en forme. Si vous êtes constipé faites malasana et tout ira mieux, si vous êtes déprimé le chien tête en bas fait des merveilles ! La discipline est étudiée sous le regard de la psychologie, des neurosciences ou de la biologie sans oublier la philosophie. Jung écrit sur la psychologie de la Kundalini, les notions de yoga comme le sankalpa (résolution) sont comprises sous le spectre d’une psychologie positive et d’autosuggestion, Mathieu Ricard fait des études sur les effets de la méditation sur le cerveau, quand à la biologie, elle ne cesse de montrer les bienfaits des postures et du pranayama sur le corps. Quant à l’anatomie prend une place très importante pour ceux qui prétendent à l’enseignement du yoga. Et bien sûr, la philosophie indienne et l’étude du sanskrit sont remises au goût de jour, à la sauce occidentale du développement personnel.

Le yoga englobe désormais plusieurs disciplines, et devient un système de plus en plus complexe.

Pour résumé, le yoga aujourd’hui c’est :

Un art de vivre,

Une science,

Du sport,

Une activité bien-être et développement personnel,

Une quête spirituelle.


L’hégémonie des postures


En tapant dans google ‘qu’est-ce que le yoga’, voilà les premiers résultats :

« C’est une discipline du corps et de l’esprit, qui comprend une grande variété d’exercices et de techniques » « Le yoga est la pratique d'un ensemble de postures et d’exercices de respiration qui vise à apporter un bien-être physique et mental. »

Ou encore

« Le mot yoga lui-même signifie « union » : union de la conscience individuelle ou âme avec la Conscience universelle ou Esprit. Bien que beaucoup de gens pensent que le yoga consiste uniquement en exercices physiques – les asanas ou postures, qui ont gagné en popularité au cours des dernières décennies –, ceux-ci ne sont en fait que l'aspect le plus superficiel de cette science profonde qui révèle les potentialités infinies de l'esprit et de l’âme de l’homme. »


D’une manière générale, quand on pense yoga aujourd’hui, on pense posture et exercice de respiration.

On fait des postures pour ne plus avoir mal au dos, pour être en bonne santé ou alors on se sert des postures comme chemin ‘spirituel’. Quelles que soient nos raisons, les postures sont incontournables dans nos sociétés modernes. Mais c’est surement parce qu’elles répondent aux besoins d’une société sédentaire, aux corps endolories et raides comme les corps pétrifiés de Pompéi. Pourtant en remontant le cours de l’histoire, on s’aperçoit que les postures ou asanas en sanskrit, n’ont pas toujours eu la même place qu’aujourd’hui.


Le Yoga de Patanjali, une voie de libération


Changement de décors, nous sommes en Inde entre -200 et 400 ans après J.C. Impossible de situé avec précision les yogas sutras de Patanjali.

Qui est son auteur on n’en sait rien ou pas grand-chose.

ET pourtant, il reste LE texte de référence de tous les yogis d’aujourd’hui, comme si il n’y avait pas d’autres sources en dehors de cet ‘inconnu’.

Dès le deuxième vers des sutras, Patanjali défini le yoga en ces termes :

Yoga citta vritti nirodha Yoga sutra I,2 . Vous l’aurez compris : ‘Le yoga est l’arrêt des activités mentales’

Les yogas sutras de Patanjali, désigne le yoga comme un moyen de s’échapper de la roue de l’existence mais aussi comme étant l’état de libération, délivrance (moksha). C’est un yoga contemplatif, fervent défenseur de la tradition dualiste du Samkhya et prône l’ascèse pure et dure. Laissez vos smartphones, vos leggings tendances et échangez votre appart contre une grotte au milieu des montagnes pour mener une vie 100% dédiée à la contemplation. C’est uniquement en menant une vie d’ascèse hardcore que vous pourrez peut-être avoir une chance de baigner dans l’état de yoga, le bonheur absolu.

L’occident a connu mcgyer, L’inde avait Patanjali. Et qu’avait-il dans sa boite à outil? Pas de pince à cheveux pour crocheter des serrures ou de chewing-gum pour coller et réparer des trucs mais 8 étapes à gravir pour atteindre cette fameuse libération.

· Yamas, Nyamas : ce sont les prérequis pour avancer vers la libération. Ce sont des ‘règles de vie’ que l’on intègre dans notre quotidien.

Parmi les Yamas on retrouve : la non-violence (ahimsa), la vérité (satya), Honnêteté (asteya), le contrôle des sens (bramacharya), et l’ascétisme (aparigraha)

Les 5 nyamas sont : la pureté/ propreté (saucha), le contentement (santosha), la disciplines (tapas), l’ étude de soi et des textes (svadhyaya), abandon de soi/ dévotion au Seigneur (Ishwarapranidhana)

· Asana (posture),

· Pranayama (contrôle de la respiration),

· Prathyara (retrait des sens)

· Darana, (concentration)

· Dhyana (contemplation),

· Samadhi, (absorption)


Chaque étape permet de diminuer les distractions et réduire nos agitations, nos angoisses. On peut alors glisser naturellement vers l’introspection. La concentration grandie pour laisser place à la contemplation. De la contemplation se révèle l’état de yoga : L’absorption, l’union avec le divin. Ca y est Jean-Pierre, on a percé les mystères de l’univers.

Aujourd’hui quand on pense yoga en pense asanas et exercices de respiration. Le reste passe souvent à la trappe. Il faut dire qu’il est plus difficile de pratiquer les yamas et nyamas dans un cours de yoga. On en parle, mais est ce qu’on le met en pratique ? Ne pas forcer pour éviter de se faire mal ? Oui mais quand même j’aimerais bien réussir à toucher mes orteils !

Notez que les postures de Patanjali n’ont rien à voir avec ce que l’on pratique aujourd’hui. Seules les postures assises sont décrites puisqu’elles sont idéales pour passer plusieurs heures voire plusieurs jours en méditation. Il faut donc que celles-ci soient stables et confortables. Pas de guerrier ou de chien tête en bas qui n’apparait dans les textes qu’à partir du 16eme siècle.

Attention ! Ceci n’est qu’une méthode parmi tant d’autre. Même si Patanjali a su tirer son épingle du jeu, énormément de pratiques et d’école se sont développés au cours des siècles, aussi bien avant qu’après Patanjali. Donc non, Patanjali n’est pas l’inventeur du yoga !!!


Le Yoga du Veda et des upanishads : D’un simple chariot à l’union.


C’est quoi le Veda ?


Le véda, est un ensemble de textes sacrés de l’Inde antique. Bien qu’il soit difficile de donner une date précise de leur composition, on estime qu’ils auraient été composés entre XIVe et Xe siècles avant notre ère.

Ces connaissances (le terme veda signifie connaissance ou vision) ont selon la rumeur été miraculeusement révélées aux sages de l’époque. Le Veda est la force fondamentale qui agit sur l’univers entier et qui se révèle aux hommes inspirés (les rishis) au travers de leur intuition.

Quoiqu’il en soit, ils sont les premiers textes témoignant de l’organisation des activités religieuses autour desquelles s’organisait la société. A cette époque les sacrifices et les rituels à gogo assuraient la protection de dieux, l’équilibre cosmique, une vie prospère et heureuse. Dieu était à l’extérieur de nous.

Quel est le rapport avec mon tapis de yoga et la salutation au soleil ? Eh bien tout simplement car c’est dans le Rg-Veda que l’on trouve le mot yoga pour la première fois. Mais à l’époque le terme yoga désigne le chariot auquel sont attelés les chevaux. Comment d’un chariot on est passé à une quête spirituelle?


Le yoga des Upanishads.


Un peu plus tard, arrive les Upanishads (Entre -800 et -300). Les premiers textes sont écrits en réaction au Veda. Ce dernier, figé dans des rites à n’en plus finir considère que le divin est en dehors de nous. Le veda organise la société autour de ces rites et attribue un rôle à chaque individu. Ce sont les prémices des castes que l’on retrouvera plus tard dans l’hindouisme.

Les Upanishad font un pied de nez à la société védique et estime que le divin est en nous. C’est ainsi que d’un Dieu à l’extérieur de nous-même on passe à l’introspection, à l’expérience spirituelle pour révéler cette divinité qui se cache en nous.

C’est la Kata upanishad qui nous donne une première définition du yoga tel qu’on la connait aujourd’hui. Elle définit le yoga au travers une comparaison entre notre vie en tant qu’être humain et conduire un chariot. Et oui déjà à l’époque, notre corps était considéré comme un véhicule utilisé à des fins de libération Servons nous de notre imagination pour tenter de visualiser la scène :

Le corps humain c’est un chariot (pas très flatteur) tiré sur des chemins (objet des sens) par des chevaux (les sens). Ces chevaux sont dirigés grâce aux rennes (l’esprit). Le cocher du char est l’équivalent de notre intelligence. Et le passager du char,(atman ou le soi) toujours présent observe passivement la scène. Le yoga permet au cocher de discipliner les chevaux pour guider le char sur le droit chemin.

Autrement dit, que vous soyez une porsche ou une twingo, faites gaffe de pas trop appuyer sur le champignon, de regarder la route sans vous laisser distraire et contrôler volant. Auquel cas vous risquez d’atterrir joyeusement dans un mur, la Porsche en bouillie.

La pratique du yoga nous donne les moyens de maintenir les sens immobiles, unis dans un effort commun (comme l’attelage des chevaux au char) et imperturbable. On peut élargir l’idée de pratique du yoga à toute activité intellectuelle dans la mesure où elle contribue à ordonner les processus mentaux. La récompense : La libération de ce qui nous emprisonne comme par exemple, nos désirs et la vie éternelle.

Le yoga n’a pas cessé de changer et d’évoluer au cours des siècles vers des schémas de plus en plus complexes. Il est donc difficile de donner une seule définition. Une philosophie ou un art de vivre qui intéresse de plus en plus les scientifiques, une ascèse ou une pratique acrobatique. Le yoga sera ce que vous avez envie qu’il soit et vous apportera ce que vous êtes prêt à donner.

Donne-moi et Dieu te le rendra n’est-ce pas ?


Et pour vous c’est quoi le yoga ? Que vous soyez yogi ou non, partagez votre vision dans les commentaires.

stefanie joyce blog la redac du yoga - s

Ca, c'est moi! Stefanie, yogini, globe trotteur, rédactrice web SEO et auteur de ce blog. 

Ce blog est le fruit de mes recherches et de mes observations après plus de 12 ans d'enseignements.

Besoin d'aide pour rédiger un contenu éditorial original et pertinent?

J'écris pour vous un contenu qui déchire!

Pour recevoir
toute mon actu

Merci pour votre envoi

  • LinkedIn Social Icône
  • Instagram